Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 21:38

Dans le cadre de l'histoire des arts, nous travaillons en 4e sur Rouen au XIXe siècle en groupe :

 

Rouen au XIXe siècle

En quoi le XIXème siècle à Rouen est-il celui de la révolution industrielle ?

Objectifs :

Travailler en autonomie.

 Faire une recherche au C.D.I.

Acquérir des repères historiques, culturels et géographiques.

 Se repérer à Rouen.

 Découvrir l’histoire de Rouen.

Situer les œuvres dans leur contexte historique et culturel.

 

Document 1 : Vue traditionnelle de Rouen à partir de la colline de Bonsecours.
Extraite de A. Sadourny, C. Bernard-Hareng, Rouen Mémoire, Saint-Etienne, Edi Loire, 1997, p. 6.

Numeriser0001.jpg

 

Document 2 : Le nouveau pont aux Anglais.
Extrait de A. Sadourny, C. Bernard-Hareng, Rouen Mémoire, Saint-Etienne, Edi Loire, p. 13.

 Numériser0003

 


Document 3   : Rouen décrite par G. Flaubert dans Madame Bovary.

 

« Enfin, les maisons de briques se rapprochaient, la terre résonnait sous les roues, l'hirondelle glissait entre des jardins, où l'on apercevait par une clairevoie des statues, un vignot, des ifs taillés et une escarpolette. Puis, d'un seul coup d'œil, la ville (de Rouen) apparaissait. Descendant tout en amphithéâtre et noyée dans le brouillard, elle s'élargissait au-delà des ponts, confusément. La pleine campagne remontait ensuite d'un mouvement monotone, jusqu'à toucher au loin la base indécise du ciel pâle. Ainsi vu d'en haut, le paysage tout entier avait l'air immobile comme une peinture; les navires à l'ancre se tassaient dans un coin: le fleuve arrondissait sa courbe au pied des collines vertes, et les îles, de forme oblongue, semblaient sur l'eau de grands poissons noirs arrêtés. Les cheminées des usines poussaient d'immenses panaches bruns qui s'envolaient par le bout. On entendait le ronflement des fonderies avec le carillon clair des églises qui se dressaient dans la brume. Les arbres des boulevards, sans feuilles, faisaient des broussailles violettes, au milieu des maisons, et les toits, tout reluisants de pluie, miroitaient inégalement, selon la hauteur des quartiers. Parfois un coup de vent emportait les nuages vers la côte Sainte-Catherine, comme des flots aériens qui se brisaient en silence contre une falaise. »

 

 

Document 4 : La cathédrale de Rouen. Le portail et la tour Saint-Romain, plein soleil de C. Monet (1893).
Huile sur toile, H. 1,07 ; L. 0,73, conservé au Musée d’Orsay à Paris.

 Monet.gif

 

 

Document 5 : La percée des rues de la République et Jeanne d’Arc et la construction d’immeubles haussmanniens.
Extraite de A. Sadourny, C. Bernard-Hareng, Rouen Mémoire, Saint-Etienne, Edi Loire, 1997, p. 6.

Numériser0005

 

Document 6 : L’assainissement du quartier Martainville.
Le plan d'assainissement d'après Liandier, 1873 - réduit par la Municipalité en 1877 : en bleu et rose, les deux phases des travaux maintenus (d’après le site internet des Amis des monuments rouennais).

 Martainville.jpg

 

Partager cet article
Repost0
Published by blogdecampion.over-blog.fr - dans Histoire des Arts